42 Rue Pline Parmentier, 33500 Libourne
Disponible de 8h à 20h
06 11 25 71 44
Céline Eliane MAUPEU
Hypnose ericksonienne à Libourne
 
42 Rue Pline Parmentier, 33500 Libourne
 
Disponible de 8h à 20h
 
06 11 25 71 44
Céline Eliane MAUPEU
Hypnose ericksonienne à Libourne

LES EMOTIONS

LE POUVOIR DE NOS EMOTIONS

 

 

Selon Olivier Lockert : « l’émotion est le moteur du changement. »

Longtemps, les émotions ont été considérées comme un signe de vulnérabilité. Aujourd’hui, à l’inverse, elles sont légitimes : elles nous permettent d’agir et de réagir. Les émotions influent également sur nos hormones, notre rythme cardiaque, notre respiration etc…

Il n’existe cependant pas d’émotions négatives, car même les plus désagréables ont un intérêt particulier et souvent écologique. Cependant, si elles nous submergent, et que nous avons du mal à les apprivoiser elles peuvent se révéler handicapantes et avoir un effet néfaste sur notre santé. Par exemple, face à la peur, nous produisons des hormones de stress, et c’est ainsi que les glandes surrénales vont produire de l’adrénaline sur le court terme et du cortisol sur le long terme. Si vous vous mettez en colère durant 5 mn, vous allez ressentir les effets du cortisol durant les 5 prochaines heures dans votre corps…

 

1. QU'EST CE QU'UNE EMOTION?

C’est mettre en mouvement, émouvoir ou bouleverser. Les émotions se manifestent par un ressenti intérieur, des sensations physiques agréables ou désagréables, brèves ou longues, plus ou moins intenses, accompagnées d’une expression corporelle perçue par l’entourage.

1/ Elles sont subjectives : elles varient d’une personne à l’autre,

2/ Elles ont une fonction de survie : elles incitent à agir. Par exemple : « fuir face à la peur ».

3/ Elles se traduisent par des manifestations observables : augmentation de la respiration, du rythme cardiaque etc…

4/ Elles sont brèves : elles ne durent que quelques secondes ou minutes. Si elles durent dans le temps, on parle alors de comportement émotionnel.

5/ Elles sont au centre de la vie : elles nous aident à affronter des situations et à faire des choix.

Le psychologue américain Robert Plutchik a identifié 8 émotions de base ou fondamentales :

- la peur,

- la colère,

- la joie,

- la tristesse,

- la confiance,

- le dégoût,

- l’anticipation

- la surprise,

 

Leurs fonctions respectives seraient la protection, la destruction, la reproduction, la réintégration, l’incorporation, le rejet, l’orientation et l’exploration. Ainsi, on obtient en paires d’opposés : la joie et la tristesse, la peur et la colère, le dégoût et la confiance, la surprise et l’anticipation. Combinées entre elles, les émotions principales donnent naissance à toute une palette d’émotions. Par exemple le mépris est un mélange de colère et de dégoût.

La roue des émotions de Robert Plutchick

2. L’APPRENTISSAGE DES EMOTIONS :

Dès la naissance, l’enfant fait l’apprentissage des émotions en plusieurs étapes.

De la naissance à 6 mois : l’enfant ressent des émotions primaires : la douleur, la peur, la colère, la joie et le dégoût.

A partir de 1 an : l’enfant perçoit les émotions de ses parents au travers de leur voix ou de l’expression de leur visage. Il associe ainsi une émotion à une situation.

A partir de 2 ans : l’enfant est capable d’exprimer lui-même de la fierté, de la jalousie, de l’envie, de la frustration, de la honte.

A partir de 3 ans : l’enfant a conscience de l’évènement qui génère une émotion, il est capable de dire : « j’ai peur ».

A partir de 5 ans : l’enfant fait l’apprentissage de la gestion des émotions, il a conscience des conséquences de son attitude et apprend à contenir ses émotions en intensité ou en expression.

3. IMPACT ET ROLE DES EMOTIONS :

Elles sont indispensables à la vie. Les émotions nous renseignent sur ce que nous sommes en train de vivre, elles sont un trait d’union entre le corps et l’esprit.

La peur agit comme un signal d’alarme qui permet de faire face à un danger.

La colère nous permet de réagir de façon saine face à une situation injuste.

Le dégoût nous protège des actes immoraux.

Les soucis et l’appréhension maintiennent notre vigilance et nous incitent à chercher des solutions.

La tristesse nous renseigne sur la notion de manque et peut faire émerger de la compassion.

La joie nous informe que nos besoins sont assouvis.

Toutes nos émotions sont donc utiles, ce n’est que lorsqu’elles deviennent trop fortes ou trop longues, qu’elles peuvent avoir un impact négatif sur notre santé.

Alors la meilleure façon de les appréhender, c’est de les identifier et de les accueillir plutôt que de les ignorer ou les rejeter. En effet, plus nous cherchons à les fuir ou à les camoufler plus elles finiront par surgir et nous envahir. Par exemple si l’on refoule de la colère, elle créé une rancune ou une frustration, et pourra resurgir sous une forme plus grave dans le temps (c’est là que surgissent les phobies, les dépressions, les compulsions etc…

4. LES 4 ETAPES DE LA BONNE GESTION DES EMOTIONS :

1/ Identifier les émotions du moment présent,

2/ Prendre du recul et porter un regard bienveillant sur soi : éviter de culpabiliser, ou de s’auto flageller

3/ Comprendre le massage et l’utilité des émotions

4/ Développer ses compétences émotionnelles : apprendre à gérer ses excès d’émotions au quotidien, se faire aider pour réparer les blocages et traumatismes anciens.

5. QUELLES METHODES EFFICACES POUR GERER SES EMOTIONS ?

La respiration (cohérence cardiaque), la relaxation, la sophrologie, le sport, la méditation, les arts martiaux, les activités artistiques, le massage thérapeutique, l’EFT, ou toute activité créatrice qui vous apportera du bien être et de la joie.

6. GERER SES EMOTIONS AU QUOTIDIEN

La médecine traditionnelle chinoise considère, qu’en excès les émotions (en durée ou en intensité), sont perturbantes pour la santé car elles mettent à l’épreuve le système énergétique et organique. Les émotions sont reliées aux organes et aux méridiens, ainsi qu’aux 5 éléments.

 Ainsi la joie est associée au feu est correspond au méridien du cœur,

  • La colère est associée au foie est correspond au méridien du foie,
  • La tristesse et l’anxiété correspond au métal et au méridien des poumons,
  • Les soucis et les obsessions est reliée la terre et au méridien de la rate,
  • La peur et la frayeur correspondent à l’eau et aux reins.

7. LE SYSTEME NERVEUX AUTONOME

 

Système sympathique

Système parasympathique

Rôle

Prépare l’organisme à l’action et nous pousse à réagir,

Face au stress, il nous pousse à combattre ou à fuir.

Ralentit certaines fonctions pour conserver l’énergie,

Active les processus vitaux du corps destinés à le régénérer,

Favorise la détente.

Stimulations

Il est stimulé par chaque évènement extérieur et le stress,

Il est associé à 2 neurotransmetteurs : la noradrénaline et l’adrénaline.

Il est stimulé par le calme et la détente,

Ce système est associé au neurotransmetteur acétylcholine.

Manifestations

Accélération du rythme cardiaque,

Accélération de la respiration,

Augmentation de la température,

Etat d’alerte,

Réactions rapides,

Pupilles dilatées,

Tensions musculaires etc…

Ralentissement du rythme cardiaque,

Respiration paisible,

Diminution de la température,

Détente physique et mentale,

Bonne digestion,

Bonne circulation des fluides,

Sommeil réparateur…

8. QUELQUES PROPOSITIONS DE SOLUTIONS POUR MIEUX GERER LES EMOTIONS :

La respiration abdominale : on inspire par le nez en gonflant le ventre, on souffle par la bouche en creusant le ventre. Elle permet de détendre le ventre, de contrôler ses émotions, de réduire l’anxiété et de retrouver le calme. Elle favorise également la concentration et la clarté mentale. A pratiquer 4 à 5 fois par jour. Elle se pratique en position assise ou couchée, en posant une main sur le ventre juste au-dessus du nombril.

La cohérence cardiaque : elle permet de mieux gérer ses émotions et diminue l’anxiété. Pour la pratiquer vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour télécharger l’application et inspirez sur 5 secondes, soufflez sur 5 secondes sans discontinuité entre les inspirations et les expirations, durant 5 mn. Pour une efficacité optimale, elle est à pratiquer 3 fois par jour ou toutes les 4 h en cas de fortes angoisses.

Se mettre dans son cocon, ou dans sa bulle 3P : Bulle de protection dans laquelle vous êtes toujours paisible, toujours protégé, et toujours positif en tout lieu, en toute circonstance, en présence de n’importe qui, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Vous pouvez pratiquer cette séance d’hypnose guidée en cliquant sur ce lien :

L’ancrage ressource : il s’agit d’une technique de PNL (programmation neurolinguistique), qui permet par le biais d’un geste d’ancrer un état ressource (joie, confiance en soi, calme etc…) de façon kinesthésique. Plus vous allez faire monter les sensations et les ressentis recherchés plus vous activez votre ancre, et plus à l’avenir il vous suffira de refaire ce geste pour réactiver vos ressources et l’état désiré.

Le Jacobson flash : développée par le DR Edmund Jacobson dans les années 20, elle aide à gérer le stress, la fatigue et les tensions, grâce à un relâchement musculaire. Le fait de contracter puis de relâcher les muscles du corps permet d’installer une détente profonde.

 Prenez une grande inspiration, et soufflez profondément, une nouvelle grande inspiration, et soufflez profondément, et une dernière grande inspiration, et soufflez profondément et là vous bloquez la respiration, vous contractez vos poings, vos orteils, vos cuisses, vos mâchoires, le cou, (le but va être de contracter tous les muscles de votre corps), vous serrez les yeux, contractez vos bras, vos avant-bras, vous serrez au maximum pendant 8 secondes puis relâchez.  Relâchez le corps pendant 10 secondes et recommencez. Prenez une grande inspiration, et vous bloquez vous serrez les poings, le corps, le cou, les bras, vous foncez les yeux au maximum, les cuisses, les mollets, les orteils, les extrémités, pendant 10 secondes cette fois puis vous relâchez en soufflant. Et là, laissez entre 40 et 60 secondes avant de finir la 3 -ème et dernière série, et vous pouvez commencer à ressentir une certaine détente qui parcourt le corps et en prenant une nouvelle grande inspiration profonde et puissante, vous bloquez au maximum, en contractant au maximum tous les muscles du corps, contractez fortement tous les muscles du corps, les orteils, les mollets, les cuisses, les bras, les avant-bras, les mâchoires, le cou, les yeux, les poings serrés  pendant 12 secondes le plus fortement possible, en contractant de toutes vos forces  puis relâchez en soufflant.

 

Céline Eliane MAUPEU.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par Le Guide des Médecines Douces

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.